7 clés pour réussir votre spa hôtelier | SpaBoosting

7 clés pour faire de son spa hôtelier un véritable atout

Management Spa hôtelier / 14.03.2019

(et surtout pas un gouffre financier…)

En hôtellerie, 7 clients sur 10 déclarent que le choix de l’établissement est lié à la présence d’un spa. Comment mettre en place une offre de qualité et enrichir votre expérience client tout en préservant votre rentabilité ?

Soyons d’emblée clairs : le spa ne génère pas une rentabilité forte en raison des charges élevées qu’il impose – notamment charges salariales et d’énergie.- Toutefois, il peut contribuer au-delà du chiffre d’affaires qu’il génère, à booster votre activité en hébergement et en restauration.

Voici les 7 clés pour réussir un spa hôtelier  qui génère une double valeur, un chiffre d’affaires additionnel d’une part, et une  expérience client d’autre part.

Clé n°1 > Penser « concept » avant de penser « équipements ».

Investir dans un spa

Jacuzzi (appelé « spa » par les équipementiers), sauna, hammam, grotte de glace, mur de sel…
Certains clients me demandent quel est l’équipement « minimal » dans lequel investir pour avoir un spa.
D’autres investissent dans ces équipements avant de déterminer leur concept… Pour ces derniers, l’addition se révèle dès le départ très salé et le ticket d’entrée dissuasif pour un certain nombre d’hôteliers.
Qu’en est-il concrètement ?

Créer un concept Spa

Le saviez-vous ? À l’origine, SPA signifie à l’origine Sanita Per Acqua/La Santé par l’eau : un spa propose ainsi nécessairement des équipements humides

Votre concept spa est lié au positionnement marketing de votre établissement actuel (hôtel et/ou restaurant), sa situation géographique et la concurrence existante.
Avant de choisir vos équipements, il est donc essentiel de mener une première phase de réflexion courte, mais incontournable.
Rassemblez autour de la table les personnes en charge du marketing et de la commercialisation, les dirigeants, peut-être certains clients habitués … pour un brainstorming créatif.

Bien guidée, cette séance sera l’occasion de définir le concept spa qui correspond à votre établissement actuel. Ensuite, vous choisirez les éléments qui déclinent ce concept, parmi lesquels les équipements humides.
cles-reussir-spa-hotelier

Clé n°2 > Intégrer votre comptable dans les réflexions préparatoires.

La création d’un spa est gourmande en travaux : elle nécessite des moyens financiers.
Vous aurez donc certainement recours aux banques pour vous aider dans ce projet.
En intégrant votre comptable dès le départ, vous lui assurez la maîtrise du dossier.
Il vous connaît, connaît votre établissement, vous suit depuis plusieurs années.
C’est lui souvent qui saura parfaitement défendre votre demande de prêt auprès du banquier.
Son expertise métier et sa vision de « bon père de famille » en font un excellent « garde-fou » contre un éventuel projet « pharaonique » ou démesuré que certains prestataires (équipementiers, architectes, etc.) – au demeurant excellents professionnels- seraient tentés de vous proposer.

Clé n°3 > Faîtes vous accompagner par un(e) professionnel(le) du spa dès le départ !

La spécificité du spa hôtelier

Un spa, c’est une architecture spécifique, des circulations spécifiques, un business model spécifique, des recrutements spécifiques… à connaître pour prendre vos décisions en pleine connaissance de cause.

Se faire accompagner par un expert en management hôtelier

En vous faisant accompagner par un expert en management de spa hôtelier,  il  vous transmet les caractéristiques et contraintes de cette activité. Vous avez ainsi toutes les cartes en main pour rationaliser vos décisions stratégiques et poser des fondations solides pour votre projet spa. Bien mené, cet accompagnement vous fait économiser des sommes non négligeables en assurant une interface unique avec vos différents interlocuteurs – architecte, équipementier, marque produit, maître d’ouvrage, etc -et en assurant la cohérence du projet global. Choisissez cette personne en fonction de son profil, de sa connaissance opérationnelle du spa et de l’hôtellerie et/ou de la restauration, de sa maîtrise des chiffres (ratios, reportings, KPI, etc.)
L’alchimie devra être parfaite, car cette personne devra comprendre votre sensibilité pour vous présenter les options les mieux adaptées et vous laisser décider.

Clé n°4 > Construisez un business plan avant d’engager la moindre dépense

Trop souvent, sous le prétexte de ne pas connaître le management spa, les hôteliers ne s’imposent pas les mêmes prévisionnels financiers que pour l’hébergement ou la restauration. Or, les P&L (Profits and Loss) et autres ratios ou reportings sont aussi importants dans le domaine du spa.

Construire un business plan spa, c’est s’obliger à définir et poser noir sur blanc les objectifs de remplissage, de chiffre d’affaires soins et produits, de nombre d’heures de soins, de prix moyen soin, de panier moyen, etc.

Votre banquier appréciera !

Piloter votre activité spa

De plus, avec cette base, vous disposez d’un reporting spa mensuel avec des chiffres clés pertinents pour piloter cette activité et surveiller sa rentabilité dès les premiers mois d’exploitation.

Clé n°5 > Intégrez pleinement le spa dans votre stratégie commerciale existante

Pour votre hôtel ou votre restaurant, vous possédez déjà forcément une stratégie tarifaire, parfois organisée par saisons, associée à une stratégie de commercialisation – création d’offres packagées, communication web, publicité, etc.-

Une stratégie de commercialisation globale

La mise en place de votre offre spa doit répondre à la même logique et s’inscrire dans une stratégie de commercialisation globale pour garantir sa visibilité.

Panachez les prestations

N’hésitez pas à associer au maximum vos différentes prestations : création d’escapades amoureuses (chambre + soin), de formules Lunch&Spa (déjeuner + spa) et autres pour pousser au maximum les ventes d’accès spa et de soins.

cles-reussir-spa-hotelier

Clé n°6 > Choix de la marque : écoutez le marché et le client plutôt que vos goûts personnels !

En cuisine, un chef peut se permettre d’écouter ses propres envies et de travailler les produits qu’il aime.
En spa, c’est différent, notamment pour le choix de la marque de soins.
À l’instar des équipements, celle-ci doit être cohérente avec votre image et votre positionnement pour correspondre à votre clientèle et à son pouvoir d’achat (essentiel sinon, vous ne vendrez pas de produits, ce dont nous reparlerons dans un prochain article…)
Également, elle ne devra pas être déjà présente dans votre zone de chalandise, pour créer un véritable avantage concurrentiel.

Trop d’hôteliers (ou souvent femmes d’hôteliers) choisissent leur marque de produit sans avoir défini de façon rationnelle le concept de leur Spa (cf. Clé n°1).
Souvent parce qu’ils aiment les textures, les odeurs, la philosophie de la marque, dont ils sont eux-mêmes clients…

Comme pour les équipements, ne vous fiez pas à votre goût personnel, il est essentiel de la choisir après son concept.
Attention également, ne choisissez pas une marque connue, en espérant être mieux accompagné dans la création de votre spa qu’avec une marque moins connue …
Ce n’est pas le travail de la marque de soins de vous accompagner ! (cf Clé n°4) Dîtes-vous bien qu’une marque plus « confidentielle », « de niche », encore peu vue et avec un positionnement fort, suscitera la curiosité et attirera la clientèle sans cesse en recherche de nouveautés en matière de soins et de protocoles. À ne surtout pas négliger…

Clé n°7 > Ne « subissez » pas votre projet Spa, mais faites en une opportunité !

Conclusion logique des 6 précédentes clés, à partir d’un certain standing, un spa devient indispensable pour une expérience client de qualité  – de plus en plus d’hôtels 3* y viennent -…
Retirez le meilleur de ce projet avec cette « to-do list » de clés pour faire de votre spa hôtelier un véritable atout, à vous de jouer !

Article rédigé par Florence Kowalski et publié pour la première fois dans « Contacts Pro Hôtelier« 

Pour aller plus loin, contactez Florence Kowalski

Comments are closed.

Newsletter